Jean-Claude DUCHENE
Certificats PEB

Audits de Performance énergétique

Accueil Certificat PEB Audit PAE2 PEB ou PAE2 ? Contact
Le Certificat PEB Conseils Documents utiles Prix Questions fréquentes

Comme exposé par ailleurs, le Certificat PEB ne se négocie pas, il est établi sur base d'un protocole de la Région wallonne qui ne laisse quasiment aucune liberté au certificateur. C'est d'ailleurs indispensable pour que les résultats puissent être comparés. Par contre, vous pouvez veiller à ce que le Certificateur valorise bien tous les points positifs de votre logement :

  • Si vous savez qu'il y a un isolant dans une paroi, mais qu'il n'est pas visible, apportez-en une preuve : cherchez l'endroit où le certificateur pourra voir l'isolant, en déterminer le type et l'épaisseur. Par exemple au passage d'un tuyau ou d'une gaine de ventilation. A défaut, la facture détaillée de l'entrepreneur qui a isolé la paroi ou des photos prises durant les travaux peuvent, sous certaines conditions, servir de preuves.
     
  • Préparez un maximum de documents qui pourront aider le certificateur à mieux comprendre la structure de votre bâtiment. Il choisira ceux qui peuvent servir de Preuves acceptables (voyez aussi les "Documents utiles").
     
  • Lorsque certaines "abérations énergétiques" sont encore présentes dans le logement, faites avant le passage du certificateur les travaux nécessaires à leur élimination, sans quoi il devra en tenir compte et votre certificat s'en ressentira (votre facture de chauffage aussi d'ailleurs !). Par exemple :
    • Radiateur dans un local ouvert à tous les vents. Même s'il n'a plus été ouvert depuis des années, un radiateur dans un garage, une cave, un grenier ou une remise risque d'obliger à considérer ces pièces comme appartenant au Volume protégé. S'il ne sert réellement plus, faites-le démonter par votre chauffagiste. Vous éviterez d'ailleurs ainsi qu'il puisse geler lors d'un hiver rigoureux.
    • Isolez les tuyaux de chauffage qui passent à l'extérieur ou dans des locaux non chauffés.
    • Fermez par une porte le passage vers un local (grenier, cave, arrière-cuisine, garage, ...) non chauffé ni isolé, car s'il est connecté au Volume Protégé par un passage ouvert il fera partie de ce Volume.
       
  • Veillez à connaître le plus précisément possible la date de construction du logement, et des parties reconstruites ultérieurement, avec des documents probants. Sans cela le certificateur devra estimer une date et les valeurs par défaut que le logiciel utilisera pour les informations inconnues seront moins bonnes.